Entretien des chaudières : qu’est-ce que qui change avec la nouvelle réglementation ?

Article-réglementation-chaudière-gaz

Comme vous le savez certainement déjà, se chauffer au gaz implique l’obligation de faire entretenir chaque année sa chaudière. En dehors du fait qu’il s’agisse d’une obligation, soulignons que cet entretien permet notamment de prévenir des risques d’intoxication et de réduire sa consommation d’énergie. Mais récemment, un arrêté relatif aux contrats de performance énergétique a apporté certaines modifications de cette réglementation. De quoi s’agit-il ? Quels sont les changements à prévoir ? Point sur l’évolution de la réglementation de l’entretien des chaudières.

Les modifications de la réglementation sur l’entretien des chaudières

Tout d’abord, notons que c’est le décret du 28 juillet, ainsi que son arrêté d’application du 24 juillet 2020, qui apportent quelques modifications à la réglementation sur l’entretien des chaudières. Ces modifications concernent le périmètre couvert par la prestation d’entretien des chaudières, mais elles viennent aussi compléter la liste des opérations à réaliser dans ce cadre. Par contre, les principes essentiels tels que la fréquence de l’entretien, le profil de la personne qui est en mesure de réaliser la prestation, sans oublier la matérialisation de l’entretien n’ont pas été modifiés.

Pour ce qui est du périmètre couvert par la prestation d’entretien des chaudières, voici ce qui change. L’entretien annuel d’une chaudière (bois, gaz et fioul) avec une puissance comprise entre 4 et 400 kW ne concerne plus seulement l’équipement. Désormais, cet entretien a également rapport avec l’ensemble de l’installation de chauffage.

Par ailleurs, l’arrêté du 24 juillet 2020 a complété la liste des opérations d’entretien mise en place par l’arrêté du 15 septembre 2009. Il s’agit de l’ensemble des opérations proposées par les modèles d’attestation d’entretien de chaudière gaz, mais aussi par les contrats d’entretien gaz et fioul. Les modifications apportées concernent donc :

  • la classification énergétique de votre chaudière
  • le contrôle de l’embouement et de la pression du circuit hydraulique
  • une évaluation dont l’objectif est de vérifier le bon dimensionnement de la chaudière par rapport aux besoins en chauffage et eau chaude. Mais soulignons que cette évaluation n’est pas indispensable si le système de chauffage ainsi que les besoins de chauffage n’ont pas changé depuis le dernier entretien que vous avez réalisé
  • le contrôle de la pression de gonflage des vases d’expansion. Il faudra donc effectuer un regonflage au cas où la pression ne serait pas bonne
  • la purge des bulles d’air du circuit hydraulique, à condition que le purgeur soit fonctionnel et accessible
  • la vérification du fonctionnement du circulateur.

Comme vous avez pu le voir, le professionnel auquel vous ferez appel pour l’entretien de votre chaudière doit désormais effectuer sa classification énergétique. Soulignons que cela concerne uniquement les chaudières gaz et fioul qui ont été mises sur le marché avant 2015. La classification ne concerne pas non plus les chaudières déjà étiquetées par le fabricant en application du règlement européen UE 811/2013. A la fin de l’entretien, le résultat de la classification énergétique devra donc figurer sur l’attestation qui vous sera remise ; vous devez veiller à cela !

Autre modification, les conseils relatifs au bon usage de l’installation de chauffage et les améliorations possibles évoluent aussi. Ils sont désormais complétés par des éléments comme :

  • la classe énergétique de la chaudière
  • le réseau de distribution afin de comprendre l’intérêt de procéder au désembouage et au rééquilibrage du réseau
  • l’adéquation entre la température d’utilisation optimale des émetteurs de chaleurs et le générateur
  • ainsi que toutes les améliorations pouvant permettre d’optimiser les radiations solaires et les apports de chaleur internes.

Quels sont les avantages d’un contrat d’entretien pour sa chaudière ?

Souscrire un contrat d’entretien pour sa chaudière présente de nombreux intérêts, notamment sur le plan du confort et de la sécurité. Faites appel à un professionnel, et profitez de certains avantages, non négligeables.

En gros, retenez qu’un contrat d’entretien de chaudière permet entre autres :

  • de détecter les dysfonctionnements possibles avant que cela n’entraîne une panne sérieuse ou des dégâts irréparables
  • permet à la chaudière de fournir un meilleur rendement et de réaliser des économies d’énergie, si elle est bien entretenue
  • d’avoir l’esprit tranquille, puisque c’est au professionnel de fixer la visite d’entretien. Vous n’aurez donc plus à y penser chaque année. De plus, il se chargera de contrôler le seuil des rejets de CO2 pour limiter les risques d’intoxication.
Publié le : 26/03/2021
Catégorie : L'efficacité energétique

Nous Contacter

Vous souhaitez nous contacter pour des renseignements commerciaux, une demande auprès du service clients, … Nous nous engageons à traiter votre demande dans les meilleurs délais. ( * Champs obligatoires) :

 Je souhaite recevoir vos CONSEILS & BONS PLANS par mail


Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment Via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails

Les informations qui vous concernent sont destinées à la Société AXENERGIE. Elles seront utilisées à des fins strictement professionnelles.
Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à AXENERGIE Paris – À l’attention du webmestre du site internet – 22 Rue du Sergent Bauchat, 75012 Paris.
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.