Comment fonctionne une VMC double flux ?

shutterstock_1060680920

Comment fonctionne une VMC double flux ?

Dans une maison comme dans tout autre bâtiment, la qualité de l’air doit être excellente pour permettre à ceux qui y vivent de jouir d’une bonne santé. Si de nombreux systèmes permettent d’assurer la ventilation des immeubles, la VMC, et particulièrement la VMC double fluxée, est celle qui a fait montre d’une plus grande efficacité. De quoi s’agit-il réellement ? Comment fonctionne ce système ? Toutes les réponses dans cet article.

La VMC double fluxée : qu’est-ce que c’est ?

La Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) est un mécanisme permettant de renouveler l’air dans une maison. On retrouve trois types de VMC :

  • la VMC simple flux,
  • la VMC double flux, et
  • la VMC hygroréglable.

Chacune de ces VMC a un mode de fonctionnement ainsi que des avantages et inconvénients qui lui sont propres.

La VMC double fluxée est le plus intéressant de tous ces systèmes, car elle permet de diminuer considérablement les déperditions d’énergie et de supprimer les courants d’air, tout en améliorant la qualité de l’air. On la qualifie de double flux parce qu’elle joue deux rôles simultanés. D’une part, elle filtre et extrait l’air pollué des pièces à forte humidité (cuisine, buanderie, salle de bains, etc.), et d’autre part, elle insuffle de l’air neuf et filtré dans les pièces de vie (salon, chambre, etc.).

Quels sont les éléments constituants de la VMC double fluxée ?

Comme toutes les VMC, la VMC double fluxée est constituée d’un moteur, de réseaux de gaines, d’une bouche (généralement conçue en PVC) et des entrées d’air.

La différence avec les autres types de VMC se situe d’abord au niveau du réseau de gaines. La VMC double fluxée est constituée de deux réseaux de gaines, ayant chacun son propre ventilateur.

Aussi, elle est dotée d’un échangeur thermique dont le rôle est de récupérer la chaleur de l’air aspiré pour ensuite l’envoyer vers l’air entrant, et cela, en association avec un système de récupération des condensats.

La VMC double fluxée possède aussi un puits climatique (encore appelé prise d’entrée d’air) pour l’entrée de l’air neuf, et une sortie d’air pour l’air pollué.

Quel est le mécanisme de fonctionnement de la VMC double flux ?

La VMC double fluxée fonctionne de manière à croiser l’air neuf insufflé et l’air pollué. L’air pollué sort de l’échangeur thermique sans se mélanger à l’air neuf. Son principe de fonctionnement est donc le même que celui de la VMC simple flux (évacuation de l’air ambiant et renouvellement de ce dernier par aspiration de l’air extérieur plus sain), avec pour unique différence, le passage à travers l’échangeur thermique.

L’échangeur thermique joue deux principaux rôles. En hiver, il récupère les calories de l’air pollué et les insuffle dans l’air neuf aspiré qui est par cette action, préchauffé. En été, c’est l’inverse qui se produit, puisque l’air se trouvant à l’intérieur du bâtiment est plus frais que celui de l’extérieur. L’échangeur thermique permet donc d’insuffler de l’air préchauffé en hiver, et de l’air rafraîchi, en été.

Quels sont les avantages de la VMC double fluxée ?

Si la VMC double fluxée a autant de popularité, c’est en raison des nombreux avantages qu’elle offre.

  • Un système de confort thermique et une bonne isolation sonore

L’installation d’une VMC double fluxée permet d’améliorer l’isolation acoustique du bâtiment et de supprimer les divers courants d’air. En effet, ce type d’installation ne nécessite pas de prise d’air externe, les bruits de l’extérieur sont donc considérablement amortis.

En préchauffant et en rafraîchissant l’air avant de l’envoyer dans le bâtiment, la VMC double flux assure une bonne température ambiante. Le confort des occupants de la maison s’en trouve donc assuré.

  • Des avantages d’ordre sanitaire

La VMC double fluxée filtre l’air extérieur. Celui-ci est donc débarrassé de toute pollution et ne contient aucun agent allergisant.

  • Des avantages d’ordre économique

Même si l’installation d’une VMC double flux reviendra plus chère que les autres systèmes, à la longue, elle s’avèrera plus économique. En effet, ce mécanisme permet de réduire sérieusement les pertes de chaleur. La consommation d’énergie s’en trouve donc diminuée, et cela se remarque bien sur les factures énergétiques.

Comment choisir sa VMC double flux ?

Pour bien profiter d’un système de VMC double flux, celui-ci doit correspondre aux besoins de la maison. À ce titre, il convient de considérer certains critères pour faire un bon choix.

D’abord, il faut prendre en compte le rendement de la VMC double flux. Il s’agit de la quantité de chaleur récupérée dans l’air pollué et utilisée pour chauffer l’air neuf. Si le rendement du mécanisme est élevé, les économies réalisées seront plus importantes.

Ensuite, il faut veiller à choisir un appareil dont le débit d’air correspond aux besoins réels du bâtiment.

Pour finir, il faut tenir compte du type de VMC double flux (classique ou thermodynamique) et des gaines d’extraction et d’insufflation. L’idéal est d’opter pour des conduits bien isolés afin de limiter le plus possible la condensation de l’échangeur thermique.

Publié le : 20/02/2020
Catégorie : L'efficacité energétique

Nous Contacter

Vous souhaitez nous contacter pour des renseignements commerciaux, une demande auprès du service clients, … Nous nous engageons à traiter votre demande dans les meilleurs délais. ( * Champs obligatoires) :

 Je souhaite recevoir vos CONSEILS & BONS PLANS par mail


Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment Via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails

Les informations qui vous concernent sont destinées à la Société AXENERGIE. Elles seront utilisées à des fins strictement professionnelles.
Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à AXENERGIE Paris – À l’attention du webmestre du site internet – 22 Rue du Sergent Bauchat, 75012 Paris.
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.