Quel type de chauffage choisir pour votre logement ?

choisir_son_chauffage

Au moment de s’interroger sur le type de chauffage pour son logement à privilégier, pas facile de trouver une réponse toute faite, tant les possibilités sont multiples et les facteurs nombreux à prendre en compte. Du type d’appareil à la nature du combustible en passant par le procédé de chauffage, essayons d’y voir plus clair et répondons à la question, quel chauffage choisir pour son logement ?

Principe d’un système de chauffage

Un système de chauffage global comprend la production de la chaleur, l’émission via un réseau de distribution et les éléments de régulation. L’eau peut être utilisée comme fluide caloporteur, c’est-à-dire un fluide véhiculant et restituant la chaleur à des radiateurs en fonte par exemple. Ce système réclame la mise en place d’un chauffage central. L’air peut également être utilisé comme élément permettant de chauffer les pièces de vie. Ce fonctionnement correspond à celui des pompes à chaleur air-air ou encore à celui des convecteurs électriques. Enfin, certains systèmes utilisent d’autres combustibles : poêle à bois, à fioul, à gaz, etc.

Choisir son chauffage : cas de la pompe à chaleur

La pompe à chaleur permet de capter l’énergie thermique située à l’extérieur du bâtiment, puisant les calories aussi bien dans la terre que dans l’eau ou dans l’air. Considérée comme une énergie renouvelable, elle se décline selon la source de captage. Une pompe à chaleur air-air extrait l’énergie thermique dans l’air ambiant extérieur, en l’amenant à l’intérieur à l’aide d’un ventilo-convecteur. La version air-eau fonctionne sur un principe similaire, sauf que la chaleur est conduite vers le chauffage central. Enfin, la pompe à chaleur géothermique utilise un forage ou un réseau de captage pour extraire les calories du sol afin de les livrer dans le chauffage central.

Gaz, fioul, électricité, bois : focus sur les chaudières

Une chaudière a pour fonction de chauffer de l’eau et d’assurer sa distribution dans les radiateurs. Grâce au principe du circuit fermé, l’eau refroidie revient ensuite dans la chaudière pour être à nouveau chauffer. La circulation est rendue possible par une pompe (un circulateur), alors que la chaleur est obtenue par combustion avec des résistances (électricité), un brûleur (gaz et fioul) ou un foyer (bois et charbon). Un conduit d’évacuation des fumées complète le dispositif. Des modèles permettent de faire des économies comme la chaudière à basse température, la chaudière à condensation ou la chaudière à granulés de bois.

Les trois procédés de chauffage

Le transfert thermique s’effectue selon trois procédés distincts, qui peuvent se combiner même si un prédominera toujours. Le chauffage par conduction est le plus facile à comprendre puisqu’il désigne tout simplement le transfert de chaleur par contact entre deux environnements de température variée. C’est typiquement le cas d’un plancher chauffant. Le chauffage par convection s’appuie sur le mouvement et la circulation de l’air. Par exemple, les convecteurs électriques aspirent l’air, avant de le chauffer et de le restituer. Enfin, le chauffage par rayonnement implique un transfert de chaleur par les ondes émises naturellement. Un radiateur chauffe une plaque qui renvoie la chaleur via  ce procédé.

Publié le : 05/04/2017
Catégorie : Conseils

Nous Contacter

Vous souhaitez nous contacter pour des renseignements commerciaux, une demande auprès du service clients, … Nous nous engageons à traiter votre demande dans les meilleurs délais. ( * Champs obligatoires) :

captcha


Les informations qui vous concernent sont destinées à la Société AXENERGIE. Elles seront utilisées à des fins strictement professionnelles.
Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à AXENERGIE Paris – À l’attention du webmestre du site internet – 22 Rue du Sergent Bauchat, 75012 Paris.
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.